Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 2 Décembre 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


REFORME DE LA CATEGORIE B

Venez débattre de nos propositions
 

 

MARDI 14 DECEMBRE 2010 12h – 14h

BOURSE DU TRAVAIL 3, rue du Château d’eau

SALLE EUGENE VARLIN

75010 PARIS

Métro République – Bus 20, 65, 56

 

Cette réunion est autorisée par l’administration et compte dans votre temps de travail

 

Le SA, intervient, selon sa qualification, dans une grande diversité d’activités (managériales, organisationnelles, techniques, financières, stratégiques, administratives) et une grande diversité de spécialités (gestion des risques, qualité, contrôle de gestion, communication, informatique) participant au fonctionnement de la collectivité parisienne.

Le positionnement hiérarchique du SA est flou. Avant, on le confinait dans des missions d’exécution. Aujourd’hui, on lui confie des missions dont les responsabilités s’empilent avec l’élargissement du champ d’intervention.

L’insatisfaction professionnelle des SA est souvent liée à la non reconnaissance de leurs responsabilités.

La réforme de la catégorie B est le moment de se poser la question :

 

SA et si on sortait du B TYPE ?

 

Une réflexion est à mener sur le rôle et les missions des SA en prenant en compte tous les domaines d’intervention et le positionnement au sein de l’équipe de direction.

La reconnaissance du SA passe par la possibilité de sortir du B TYPE pour être reclassé dans le 2ème grade de la catégorie B. Nous avons été les grands perdants de la réforme DURAFOUR. La réforme de la catégorie B doit être le moment de se poser les bonnes questions. En effet, le niveau de recrutement des SA n’a cessé d’augmenter. Les agents recrutés ont tous BAC + +- Certaines fiches de postes demandent un parfois un niveau ‘maîtrise’ ou d’être trilingue.

 

La CGT met en débat ces propositions revendicatives :

  • Carrière linéaire, avec un raccourcissement des échelons de fin de carrière, et augmentation des ratios promus-promouvables.


  • Le recrutement doit se faire à partir du concours. Il convient de mettre suffisamment de postes au concours pour renouveler les effectifs, les augmenter si nécessaire, permettre l’intégration des non titulaires.


  • Mise en adéquation du grade et de l’emploi

    Il s’avère nécessaire de re-qualifier les postes de travail, car les glissements de tâches se multiplient. Ces brouillages de qualifications sur les emplois sont préjudiciables pour tous et posent des questions de responsabilités professionnelles.


  • La formation continue est un droit et un besoin dans les domaines utiles à l'exercice professionnel.


  • Les moyens humains et financiers doivent être adaptés aux missions techniques et réglementaires.


 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page