Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 15 Octobre 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


NE PAS CONFONDRE VITESSE

ET PRECIPITATION
 

 

La 1ère réunion sur la réforme de la catégorie B s’est tenue lundi 11 octobre 2010.

Alors que la CGT demande depuis des mois l’ouverture de négociations, aujourd’hui la Ville veut nous imposer un calendrier accéléré sans véritable temps de concertation avec les élus en CAP et les personnels directement concernés.

Nous devons renégocier des ratios de promotion avantageux et revoir le système indemnitaire. A ce jour, les primes de agents sont distribuées dans la plus parfaite opacité.

Le refus de la DRH de communiquer sur la moyenne des primes par corps et par grade depuis des mois, est significatif de ce manque de transparence.

La DRH ne serait pas en capacité de communiquer aux organisations syndicales la moyenne de primes, mais pourrait les communiquer à la Chambre Régionale de Comptes. Ce rapport a été publié et commenté dans la presse.

Voici les montants moyens de la prime départementale. Nous vous invitons à regarder où vous vous situer. A la veille de votre entretien de notation, cette information pourrait vous servir.

MONTANTS MOYENS DE LA PRIME DEPARTEMENTALE
Grade ou emploi 2002 2008
Secrétaire Général 33.000 40.000
Secrétaire Général Adjoint 26.250 32.000
Directeur E 23.300 27.321
Directeur C et D 18.009 22.398
Directeur Adjoint   19.000
Sous-Directeur 8.510 15.121
Administrateur 4.399 8.457
Attaché principal 4.764 7.504
Attaché 3.062 4.676
Secrétaire Administratif Classe exceptionnelle 2.106 3.618
Secrétaire Administratif Classe Supérieure 1.910 3.062
Secrétaire Administratif classe normale > 6ème échelon 1.042 1.746
Secrétaire Administratif classe normale < 6ème échelon 94 1.003
Adjoint administratif principal 0 450
Adjoint administratif 0 350

 

FUSION DES CORPS

 

Première mini victoire. La DRH ne fait plus une question de principe de la fusion du corps des SA avec celui des SMS et des SSE. Mais nous devons veiller à ce que la DRH ne procède pas à une fusion de fait via les CAP.

Les SSE travaillent dans l’animation. Il existe pour eux des dispositions plus avantageuses que l’intégration du corps des SA. La CGT se battra pour que ces agents bénéficient de ces dispositions plus avantageuses.

Les SMS travaillent dans le secteur santé-social. Nos collègues exercent des fonctions spécifiques, pour lesquelles elles ont suivi une réelle formation. Les SMS demandent, à juste titre, la revalorisation de leur corps. Cette revalorisation ne passe pas par leur intégration dans le corps des SA. Dans la territoriale il existe un corps de rédacteur avec 2 spécialités : administrative et sociale. Il n’y a pas de passage d’une spécialité à l’autre.

Les SMS comme les SA intègrent aujourd’hui la fonction publique en étant sur diplômées.

C’est pour cette raison qu’on nous confie des missions d’expertise technique de plus en plus complexes. Les SMS comme les SA exigent la reconnaissance de leur qualifications professionnelles et des fonctions exercées.

Pour les SMS comme les SA, cette reconnaissance passe par la revalorisation de leurs primes spécifiques et de véritables débouchés en catégorie A, donc une augmentation significative des ratios.

S’agissant des détachements, c’est une possibilité statutaire. La discussion se fait au cas par cas lors des CAP. Les élus étudient attentivement chaque dossier et vérifient les conditions d’ancienneté et de formation.

Quel que soit le corps concerné, la CGT ne laissera pas la DRH escamoter la discussion. La CGT défendra les intérêts de tous les agents de la Ville.

 

N’oublions pas qu’une promotion,

c’est du pouvoir d’achat en plus !

 


POUR DEFENDRE L’EMPLOI,

LES SALAIRES ET LES RETRAITES !

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page