Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 14 Octobre 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


DEMATERIALISONS

LE PERSONNEL
 

 

La CGT a visité le 19 avenue Regnault, site de travail organisé en OPEN STRESS, selon la nouvelle méthode de management social en promotion à la Mairie de Paris.

Dès l’entrée dans le bâtiment la température semble insupportablement élevée alors que nous sommes en plein mois d’Octobre. Cela laisse mal augurer de la qualité de l’environnement de travail pour la suite.

A l’arrivée dans les locaux de travail, il est visible que les concepteurs de l’environnement n’ont prévu aucun rangement. Ici les agents comprennent tout de suite qu’ils ne sont qu’en transit.

Les sanitaires sont exigus et en nombre insuffisants. Les douches sont absentes, et les vestiaires inexistants. Vous avez-dit Code du Travail ? C’est quoi, ça, le Code du Travail ? La Mairie de Paris s’en est exempté !

Les agents venus pour des formations sont parqués à 13 dans des petits bureaux. Un agent a déjà eu un malaise en raison de la température ex-cessive.

Les problèmes électriques et les problèmes d’amiante ne sont pas réso-lus, contrairement aux exigences réglementaires. Mais comme l’explique l’Administration, l ‘amiante dans les parois n’est pas directement acces-sible, sauf si un ouvrier perce un trou quelconque pour un aménagement.

Evidemment, les fenêtres ne s’ouvrent pas et le bruit ambiant est insup-portable. En combien de temps cet environnement conduira-t-il les sala-riés au stress et à la dépression ? Les paris sont ouverts !

L’OPEN SPACE ne tuera pas les agents rapidement, il se contentera de les user prématurément et de les détruire à petit feu, bien avant qu’ils n’arrivent à l’âge de la retraite.

Au fait saviez-vous que le notre très libéral gouvernement vient récem-ment de repousser à 62 ans l’âge de la retraite ? Décidemment qu’ils soient de droite ou de gauche, comme notre Maire, les libéraux n’aiment pas les salariés, et les considèrent toujours comme une variable d’ajustement dans leurs projets « sociaux ».

Pour faire valoir vos droits vous devez vous mobiliser. Sans combat au-cun espoir de remporter une victoire. Seuls les combats qui ne sont pas menés sont obligatoirement perdus.

 


NE VOUS LAISSEZ-PAS

VOLER VOTRE VIE !
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page