Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 27 Juin 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Compte rendu du CTP / CHS

de la DSTI

du 21 JUIN 2010
 

 

Présents pour l’administration :

Madame Errecart : Adjoint au Maire de Paris, chargée des nouvelles technologies.

Monsieur Philippe Wehrung Chargé de mission au Cabinet de Madame Errecart

Monsieur Jean-Claude Meunier : Directeur de la DSTI

Monsieur Michel Trendadue : Directeur Adjoint

Monsieur Bruno Martini : Sous Directeur responsable de la SDPR

Madame Poncin, Chef du Bureau des Ressources Humaines

Monsieur Doinet en charge des questions d’hygiène et de sécurité à la DSTI

Madame Isabelle Muret : BRH

 

Présents pour les organisations syndicales :

Ida Cohen Syndicat : Syndicat CGT

Bertrand Houdayer : Syndicat CGT

Monsieur Georges Moresco : Syndicat CGT

Monsieur Claude Danglot, expert CGT

Monsieur Nicolas Lefebvre, expert CGT

Monsieur Huong Tan, expert CGT

Monsieur Louis Pascal Attelly, expert CGT

Monsieur Thibault Lafaye, expert CGT

Madame Tatiana Malinur, expert CGT

Monsieur Jean-Luc Leclerc : Syndicat autonome

Monsieur Paul Barrot : Syndicat UCP.

Monsieur Francis Combo : Syndicat CFDT

 

DECLARATION DU SYNDICAT CGT

 

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur,

Vous avez souhaité tenir le CTP et le CHS de la DSTI le jour de la fête de la musique. La CGT espère que cela n’est pas le signe que le dialogue social se résume à un air de pipeau.

Cependant, comment croire à un véritable dialogue social quand :

  1. Accoler CTP et CHS à la suite témoignent que la Direction ne souhaite pas aborder les problèmes en profondeur. Le Document Unique qui recense les risques professionnels, a déjà 9 ans de retard. Et la DSTI nous explique encore comment elle va faire pour le mettre en place. Pourtant en cas d’accident grave, la Ville serait pénalement responsable. S’agissant du stress au travail, la DSTI n’avance toujours aucune proposition. Mi 2010, le Document Unique est pratiquement vide, et on voudrait nous faire croire qu’à la fin de l’année il serait bouclé et qu’un plan de prévention des risques serait établi.

    S’agissant du groupe de travail prévu pour l’analyse des accidents du travail : il ne s’est jamais réuni.

    A la DSTI l’ambiance est délétère. Des agents souffrent d’une surcharge de travail comme en témoigne le nombre de compte épargne temps ouvert. Beaucoup de nos collègues fuient vers d’autres Directions ou avancent la date de leur départ à la retraite bien qu’ils n’aient pas leurs annuités. On veut nous faire croire qu’ils font jouer leur mobilité. La réalité est qu’on leur demande de travailler sans cesse davantage, sans aucune reconnaissance.


  2. On ne nous demande pas de voter sur la création de la DA. Huit postes sont supprimés. Nos collègues ne souhaitent pas rejoindre la Direction des Achats. Que vont-ils devenir ?

    La Ville va-t-elle appliquer les préconisations du rapport Silicani ? A la DSTI, les agents n’ont pas souhaité rejoindre les CSP comptables et la DA. En ce jour de fête de la musique, la CGT demande à la Ville d’ouvrir ses oreilles pour entendre ces refus, et se poser la question de pourquoi ces refus.

    Voter, vous avez dit voter ? La création du plateau Avenue de France, son déménagement Place d’Italie, n’ont donné lieu à aucune concertation avec les organisations syndicales. Les personnels sont déménagés au gré des projets de la DSTI. Les agents sont sommés de se plier aux exigences sans broncher. Lors du dernier CTP, vous aviez exprimé le souhait, Madame la Présidente, que les agents du Plateau qui doivent déménager une nouvelle fois, soient informés en juin de leur nouveau lieu d’affectation. Le 17 juin, les agents ne savaient toujours vers quel lieu, ils devraient migrer. Mais peut-être qu’aujourd’hui la DSTI va nous faire une communication.

    La CGT n’ose pas même plus croire qu’on va demander l’avis des organisations syndicales sur le choix proposé. D’ailleurs, ce CTP n’est paritaire que de nom, puisque votre voix est prépondérante. La CGT suggère cependant que les lieux d’affectation des personnels ne soient pas excentrés, ce qui serait contraire au souhait de la Ville de réduire les déplacements de ses agents.


  3. Dialogue social ? C’est la première fois qu’après une pré CAP, la Direction téléphone à la DRH pour retirer du tableau d’avancement un agent qui réunit toutes les conditions pour être nommée : mérite et ancienneté.
    Lors de la grève des adjoints administratifs du 8 juin 2010, vous avez indiqué, Madame la Présidente, que vous étiez favorable :

    a. à la prise en compte de l'expérience professionnelle dans le cadre des déroulements de carrière grâce notamment au développement d'outils tels que la RAEP et la REP,

    b. Que vous restiez attachée à la reconnaissance des agents dans le cadre des promotions professionnelles

    c. Que vous seriez attentive, dans le cadre de la réforme de la catégorie B, aux modalités de passage de la catégorie C en B pour la filière administrative.

 

En accord avec vos prises de position, la CGT demande l’organisation d’un examen professionnel pour promouvoir la carrière des agents de catégorie C.

Pour conclure cette introduction, la CGT vous demande de considérer le personnel, non comme un coût, mais comme un investissement.

La CGT vous propose de renommer la DRH (Direction des Ressources Humaines) en DP : Direction du Personnel. Les mots ont un sens. Une ressource est interchangeable. Pas un être humain. La Ville s’honorerait de changer son vocabulaire.

A la place du ‘manager’, qui gère avec une vision purement comptable, nous suggérons le mot ‘responsable du personnel’ qui est une personne qui dirige les affaires de la Cité, non seulement dans l’intérêt du Service Public dont il assume la charge, mais avec un souci de respect et de reconnaissance du personnel dont il s’occupe.

C’est dans cette optique que la CGT s’insurge contre la communication sur les bonnes pratiques interdisant au personnel d’utiliser le téléphone à des fins privées.

En effet, la politique d’externalisation de la DSTI l’a conduit à travailler avec des prestataires qui nous communiquent uniquement leur n° de portable. C’est pour ce motif que les notes de téléphone explosent.

Et non pas parce que les agents passent leur temps au téléphone pour des raisons personnelles. D’autre part, à ce jour la DSTI n’est pas en mesure de différencier les appels personnels des appels professionnels.

Donc la pression sur les agents leur demandant de justifier leur consommation téléphonique est inadmissible.

Une Direction du Personnel en aurait pris acte.

 

Transfert des personnels de la DSTI vers la Direction des Achats :

Cette nouvelle Direction, la DA, pose clairement le devenir des Directions qui sont privées de leur pouvoir décisionnel.

En 2005, Monsieur Meunier déclarait dans SDDP, il y a le ‘D’ de développement. Un an plus tard, Monsieur Meunier disait qu’on était passé d’une politique de ‘FAIRE’ à une politique de ‘Faire Faire’. Les chefs de projet devaient passer des marchés.

Ces marchés partent aujourd’hui à la DA. La DSTI devraient conserver les marchés stratégiques : entre 40% et 60%. La crise économique et les budgets contraints qui en découlent contraignent la DSTI à revoir pour l’instant sa politique d’externalisation. Les agents doivent ‘FAIRE’, mais avec quelles compétences techniques ?

Quel est le devenir de la SDDP ? La SDDP va-t-elle retourner à l’aide à la maîtrise d’ouvrage. Les agents bénéficieront-ils d’un plan de formation ambitieux pour réapprendre à faire ?

D’une manière globale, la CGT se demande si les Directions ont vocation à exister ou à disparaître au profit des pôles ? Dans ce cas, qui va gérer la carrière des agents ? Devra-t-on travailler sur un projet stratégique pour être promu ?

Aujourd’hui, on ne sait pas où se trouve la DA géographiquement. Les agents ne savent pas où ils seront affectés.

La DSTI va créer une cellule de coordination des marches (CCM). Seulement deux agents seront affectés à cette cellule dont les misions sont :

  1. Programmation de marchés.

  2. Gestion du futur contrat entre DA et DSTI.

  3. Coordination interne DSTI des process marchés et participation aux procédures passées par la DA.

  4. Organisation des dialogues compétitifs pour les marchés dit stratégiques.

  5. Saisine du Conseil de Paris.

  6. Relation avec les prestataires en cas de litige.

  7. Vérification d’aptitude.

  8. Bilan économique et technique des marchés.

  9. Veille du respect des calendriers des marchés

 

Au vu la charge de travail attribuée à cette CCM, la CGT considère qu’elle est en sous effectifs.

La période transitoire qui s’étalera du 1er juillet 2010 au 31 mars 2011 risque de s’avérer compliquée pour le travail des agents de la DSTI et de la DA

Comment vont collaborer les agents de la DSTI et les agents de la DA. Ils ne sont pas physiquement sur le même lieu. Le bouclage des dossiers sera mal aisé.

Grâce à la demande de la CGT, les organisations syndicales ont été amenées à se prononcer sur le transfert des agents de la DSTI vers la DA.

La CGT, L’UCP, L’UNSA ont voté contre le transfert des agents.

La CFDT qui nous a honoré de sa présence 2 fois en 5 ans, et qui n’a jamais participé à aucune réunion de travail, a voté ‘POUR’ ce transfert, ce qui a permis à l’administration de ne pas se sentir seule lors du vote.

 

Organisation des affaires juridiques et de la communication à la DSTI

  • L’annuaire OUKI n’esp pas à jour. De nombreux agents n’y figurent pas. Lorsqu’ils y figurent, on ne connaît toujours pas leur fonction.

  • La DRH travaille à la mise en place d’une nouvelle application qui devra résoudre ces difficultés.

 

Effectifs

  • Lors du dernier CTP, la CGT avait demandé à ce que la DSTI fasse le bilan des dernières nominations en CAP sur les 3 dernières années.

  • Cette demande est restée sans réponse.

  • A la DSTI, les nominations restent le fait du Prince. L’ensemble des organisations syndicales a demandé au Directeur sous forme de lettre ouverte que soient précisés les critères de nomination des agents et la planification de la carrière des personnels.

  • Le bilan de la RTT a été fait par la DSTI sans consulter les OS. Toutefois les chiffres prouvent que la RTT n’a donné lieu à aucune création de postes. Pire, le nombre d’agents ne cesse de diminuer. Chaque titulaire qui part, est remplacé par un NT. Est-ce normal ? Ne faudrait-il pas réfléchir à la création d’une filière informatique ?

  • A la DSTI, 42% des contractuels sont sur des emplois permanents. La CGT demande à la Ville d’ouvrir des négociations sur la résorption de la précarité.

  • La CGT demande la création d’un groupe de travail sur l’éditique. La CGT veillera à ce que les cycles de travail ne soient pas modifiés sans concertation avec les élus du personnel.

  • S’agissant du BPI, la CGT souligne que nous avions demandé un bilan sur la réorganisation du BPI, réorganisation qui concernait 70 personnes. Aujourd’hui on constate que le BPI a 5 postes vacants. Les agents du BPI croulent sous le travail. Le Chef de Bureau doit se prononcer sur les priorités pour trancher entre les différentes demandes de la SDDP.

 

Plan de formation

  • Pour la CGT ce plan de formation n’est pas à la hauteur des enjeux. La DSTI aurait du fournir une programmation sur 3 ans de son plan de formation.

  • La CGT rappelle que chaque agent a droit à 20 heures de DIF par an. Un refus de DIF doit être motivé et notifié dans les 3 mois.

  • Le DIF n’est pas mobilisé pour les formations nécessaires à l’adaptation au poste de travail.

  • Le DIF est mobilisé pour les formations qui visent à acquérir des compétences qui vont au-delà du métier actuellement exercé par l’agent et à accompagner un projet d’évolution professionnel personnel.

 

Apprentissage

100% des apprentis ont eu leur diplôme, ce qui témoigne de la qualité de la formation qui leur est donnée par leur tuteur.

La CGT souligne toutefois, qu’on ne doit pas utiliser les apprentis comme de la main d’œuvre bon marché.

 

 

COMPTE RENDU DU CHS

 

  • Lors de la mise en place du Plan de Continuité des Services, certains agents avaient été dotés de clés TOKEN. LA CGT demande si clés ont été conservées, ou rendues.

  • La CGT réaffirme son hostilité au télé travail qui détruit le rôle social du travail et qui discriminera davantage les femmes en les enfermant à la maison. La DSTI est en retard sur le plan d’égalité hommes/femmes. Le télé travail aggraverait cette situation.

  • Quand à la visio conférence, elle utilise du matériel coûteux, vite obsolète dont l’empreinte carbone n’est pas compatible avec le souci du développement durable.

    La DSTI mettra en place la WEB conférence, système économique qui ne pollue pas.


  • Les travaux de l’ascenseur sont reportés à 2010.

  • La CGT déplore que les agents de ménage n’aient pas de vestiaire ni de douche à leur disposition.

  • Le nombre de médecins qui travaillent à la Ville est insuffisant. C’est ce qui explique que le nombre d’agents convoqués à la visite médicale a baissé de 50%. Toutefois, grâce à une organisation rigoureuse, le taux de fréquentation de la visite médicale est de 90%. Certains agents en difficulté ont demandé spontanément une visite médicale.

  • Le BPRP (Bureau de Prévention des Risques professionnels) est composé d’une équipe de 12 agents. Ces agents ont une lettre de mission. Ils consacrent 10 jours par an à cette mission. C’est peu eu égard à la charge de travail.

  • Le registre hygiène et sécurité n’est pas utilisé par les agents. Pourtant ce registre est situé dans l’entrée. Les agents préfèrent traiter directement avec la personne responsable de ces questions.

    Toutefois, la CGT rappelle que les bons d’hygiène et de sécurité servent à interpeller le CHS sur les risques. La sécurité est un enjeu majeur de la DSTI notamment pour le réseau électrique.


  • D’autres exercices incendie seront réalisés en 2010. Une évacuation doit se faire en moins de 5 minutes.

  • La CGT réaffirme son hostilité aux OPEN SPACE qu’ils se situent en mezzanine, rue de Bercy ou au Centre de compétence.

    Les agents souffrent du bruit et du manque d’intimité. Ils sont en permanence sous le regard de l’autre. Une charte sur l’aménagement des espaces de travail est en cours d’élaboration. La CGT vous tiendra informé au fur et à mesure.


  • La CGT demande à la DSTI de s’investir dans la prévention des risques psycho sociaux. Les risquent psycho sociaux évoluent à bas bruit. L’employeur se doit d’anticiper les problèmes avant qu’un drame ne survienne.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page