Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 11 Juin 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


8,5 MILLIONS

D’EUROS !
 


8,5 millions d’euros : c’est le coût exhorbitant des pointeuses installées par la Ville de Paris depuis la mise en place de l’accord cadre sur l’ARTT.

Ce montant n’inclut pas les dépenses nécessaires pour former les gestion-naires qui corrigent les anomalies quotidiennes de l’outil chronogestor.

Le manuel destiné aux gestionnaires de chronogestor fait 13 pages. Il est tellement obscur et mal rédigé, que les gestionnaires ont dû créer un club utilisateur pour s’entraider.

A ce jour, seulement 17.000 agents sur environ 50.000 pointent.

 

Si on veut étendre les pointeuses au personnel qui travaille en horaire fixe,

il faudra encore gaspiller 17 millions d’euros !!

 

La Mairie de Paris met en place un plan d’austérité sévère, mais pour fli-quer les agents, l’argent ne semble pas manquer.

 

 

COMITE DE SUIVI

 

L’administration n’a jamais jugé utile de convoquer le comité de suivi chargé de veiller à la mise en œuvre de l’ARTT.

Par contre elle préfère réaliser un bilan unilatéral de l’ARTT.

Seulement trois Direction ont consulté les organisations syndicales avant de présenter leur bilan en CTP. Le monologue semble avoir a définitive-ment remplacé le dialogue dans les Directions. Probablement plus facile à gérer pour les énarques.

La grande idée de la haute administration est de revoir arbitrairement les cycles de travail dans le but de supprimer les jours de RTT.

 

POUR LA MAIRIE LES AGENTS ONT BEAUCOUP TROP DE CONGES !

 

Pour la Mairie, la réponse est claire, si vous avez un CET, c’est que vous ne savez pas vous organiser, ou que vous faites du présentéisme ( page 36 du document du CTP central ) pour générer indûment des jours de RTT.

En fait, plus simplement, l’augmentation des CET traduit l’impossibilité de réaliser en 35h les tâches imposées.

 

COMBATTRE LE CHOMAGE ????

MON ŒIL !!!!

  • La RTT avait été mise en place pour créer des emplois.

  • A la DSTI, il n’y a eu aucune création d’emplois.

  • Bien que la Ville ait créé de nouveaux espaces verts, la DEVE a baissé ses effectifs entre 2002 et 2008.

  • En réalité une partie des 6% de postes qui devait être attribuée à chaque direction a été transférée à des nouvelles missions. Exemple, la Ville ne pouvait pas ouvrir des crèches ou des équipements sportifs supplémentaires sans recruter du personnel. Seules, ces nouvelles missions expliquent l’augmentation de la masse salariale.

 

LA CGT REVENDIQUE :

  • Un service public de meilleure qualité

  • Un fonctionnement responsable des services

  • Le respect du bien-être et des conditions du travail des agents

  • Des créations de postes statutaires pour faire face à la surcharge de travail des agents

  • Des recrutements anticipés pour faire face aux nombreux départs en retraite anticipés des agents qui utilisent leur CET.

 

POUR DEFENDRE L’EMPLOI, LES SALAIRES ET LES RETRAITES !

 


La pointeuse c’est l’outil du patron

qui ne fait pas confiance aux salariés
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page