Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 19 Avril 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Lettre Ouverte à

Madame Maïté Errecart

Adjointe au Maire de Paris
 

 

Objet : Demande d’entretien suite au Congrès du Syndicat des Cadres

 

Madame le Maire Adjoint,

Le Syndicat des Cadres a tenu son Congrès ce jour.

Les congressistes se sont prononcés fermement

  • Pour le maintien de la Retraite à 60 ans à taux plein, avec une pension égale à 75% du salaire perçu les 6 derniers mois.

  • Pour le strict respect de l’accord conclu sur l’ARTT en 2001.

  • Contre le travail le dimanche.

 

Nous sollicitons un entretien avec vous pour aborder les point suivants :

  1. La transformation du CHS en CHSCT : En effet, beaucoup d’agents nous interpellent sur la dégradation de leurs conditions de travail ces dernières années. Vous aviez pris l’engagement de mettre à l’ordre du jour du CHS Central le résultat de l’enquête de la CGT sur les conditions de travail.

  2. La résorption de la précarité à la Ville : le nombre de non titulaires est en constante augmentation, ce qui est particulièrement préoccupant dans la crise que nous traversons. Lors du mouvement de grève du mois de décembre, vous aviez pris l’engagement d’ouvrir des négociations sur ce sujet dès le mois de mars.

  3. L’Intersyndicale constituée le 14 décembre vous a adressé un courrier pour vous demander l’ouverture de négociations sur la réforme de la catégorie B. Notre courrier est resté sans réponse à ce jour. Le syndicat des cadres insiste sur l’urgence de l’application de cette réforme car les agents qui partent à la retraite ne bénéficient pas de la revalorisation de la grille indiciaire qu’elle prévoit.

  4. Le syndicat des cadres rappelle son attachement à la revalorisation du point d’indice. Nous nous déclarons fermement contre la mise en concurrence des agents entre eux car cela pénalise le Service Public. Le résultat est un mal être généralisé au travail. Nous demandons une réelle transparence dans l’attribution des primes et l’ouverture de négociations sur ce sujet.

  5. Le syndicat des cadres est préoccupé par le problème des habilitations requises pour rentrer dans l’Hôtel de Ville. Pourquoi instaurer une différence de traitement entre les agents de la Ville ?

  6. S’agissant de la Cérémonie commémorant l’abolition de l’esclavage, le syndicat des Cadres regrette que pour la 2ème année consécutive, la Ville ait instauré un quota drastique qui ne permet plus qu’à un tout petit nombre d’agents d’y assister. Nous nous étonnons de l’instauration d’une sélection des agents autorisés à se rendre à cet événement, alors que la Maire de Paris est habituellement sensible à ce sujet.

 

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre requête.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions de croire, Madame le Maire Adjoint, en notre dévouement au service des Parisiens.

 

 

Pour le Syndicat
La Secrétaire Générale

Ida Cohen

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page